Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

la bulle s'envole

ce blog est à présent ici : http://elouarnblade.blogspot.fr/


La marque Jacobs

Publié par Elouarn B. Lade sur 17 Novembre 2012, 08:39am

Catégories : #Alloing>, #Rodolphe>, #>Jacobs, #lecture, #Alloing, #Rodolphe

Je suis tombé dans la marmitte "Jacobs" étant tout petit. D'abord parce que mon père en était un inconditionnel, et que mon grand-père m'avait abonné au nouveau tintin dès mes 6 ans. Je ne saurais donc être très objectif sur l'oeuvre de Jacobs. Je trouve qu'il y a un charme fou dans ses dessins. Le Rayon U est ultra classique, très théatral  : très poétique (loin de l'ultra-réalisme vain de Sattouf par exemple). L'Alex Raymond que je n'ai découvert que bien après a continué de m'émerveiller.

       Alloing et Rodolphe, La marque Jacobs p63
Alloing et Rodolphe : La marque Jacobs

Alors c'est un peu désuet, c'est vrai. Les histoires ne sont pas forcément géniales... oui oui. Mais Jacobs reste pour moi une clé de l'armoire de ma bibliothèque. La lecture des reprises par Juillard, Benoit, Sterne & Spiegeleer ou Albin me laisse coi. Je n'y trouve aucun intérêt. Que cherchent ces auteurs ? A poursuivre l'oeuvre de Jacobs ? A réaliser un rêve de gamin ? Benoit fait du Benoit tout raide, Juillard fait du Juillard tout triste... Il n'y a rien de l'esprit de Jacobs dans leurs dessins... et je ne vous parle pas des scénarios alambiqués, limite parodiques... les repreneurs n'ont pas trouvés leurs style. Une reprise par Bravo, ça m'aurait enjoué ! La reprise délirante de Barral et Veys est excellente (le premier tome dumoins).

La marque Jacobs vient de paraitre chez Delcourt, après avoir été empêché de manière très indélicate par Dargaud, éditeur actuel de Blake et Mortimer (Dargaud a acheté Le Lombard et Blake et Mortimer). C'est une biographie de Jacobs, un peu à la manière de celle de Hergé illustrée par Stanislas. J'ai du mal à bien la défendre parce que je n'accroche pas bien au dessin, et le fil de l'histoire n'est pas bien tendu. Rodolphe n'a pas fait le tri de ce qu'il fallait garder. Il évoque la naissance, parce qu'il faut bien commencer quelque part... il montre la chute de Jacobs enfant dans le puit... mais quel intérêt de cataloguer les évènements sans les racrocher à rien ? Survivre à cette chute est ce qui a donné à Jacobs son entrain dans la vie ? On ne comprend pas bien ce que devient Laudy, il n'est pas dit ce que craint Van Melkebeke, la déchirure d'avec Hergé n'est pas bien mise en lumière...

Cependant, comme l'histoire de la BD m'intéresse, que l'aventure de tintin me tient à coeur et que Jacobs est une madeleine de ma boîte à madeleines... j'ai aimé lire ce livre.

Et puis j'en parle aussi parce que les amateurs de Jacobs (mais j'en suis réduit à penser qu'il ne sont des amateurs que de Blake et Mortimer, qui, rappellons le ne sont que des êtres fictifs) ignorent absolument la sortie de ce livre. Enfin, je tiendrais un blog, un site ou un forum consacré à Jacobs, la sortie de ce bouquin serait un évènement ! Bin non. Je pensais que les liens que ces fans avaient tissés avec Dargaud les empéchaient de parler d'un bouquin sorti chez Delcourt... mais on me dit que non. C'est pas ça. Je crois qu'ils aiment Blake et mortimer, repris par n'importe qui, et qu'ils ne savent même plus qui étaient Jacobs.

C'est drôle, je pensais vraiment avoir des choses à partager avec ces gens là... mais c'est avec eux que je me fâche le plus. Tiens, comme avec les amateurs de Chaland.


Sur ce blog, Jacobs cligne ici, ici, ici, ici et ici
et est cligné ici, ici, ici, , ici, ici, ici, ici, ici, ici, ici, ici, ici, ici, ici, iciici (vu ici), ici, ici, ici, ici, ici, ici, ici, ici, ici, ici, ici, iciici, ici, ici, ici, ici, ici, ici, ici, ici, ici, ici, ici, ici, ici, ici, ici, ici, ici, ici, iciiciici, iciici et ici... et c'est pas fini !

Commenter cet article

Totoche Tannenen 19/11/2012 17:26


Est-ce pire que les reprises des séries de Jacques Martin ?

Elouarn Blade 19/11/2012 18:23



ouah ! non quand même pas !

mais je suis assez dur quand même : Les 3 formules du vivant de Jacobs n'est vraiment pas terrible. Alix, je m'arrête avec Le spectre de Carthage (en 76) et
Lefranc avec le Bob De Moor (de 74). Alors, je te parle pas des reprises des reprises (les séries de Martin que Chaillet ou Juillard ont arrêtées)

Mais ça me fait mal de voir les fanatiques qui continuent à acheter coûte que coûte du Astérix ou Lucky Luke aveuglément... Toutes ces BD qu'ont été bien, pis qui ressemblent
plus à rien. Je suis moins sévère avec les accros de Francq (qui excelle dans la régularité) ou de Tarquin (qui s'est quand même nettement amélioré avant de sombrer dans de grandes cases
fastoches)... Je me dis que eux, ils leur reste tout à découvrir, alors que les premiers se sont gourrés de chemin.

Je n'aime finalement les reprises que pour leur coté parodique ou décalé (les Spirou de Bravo et Schwartz, Le B&M de Barral & Veys, le Tintin de Gelli &
Tronchet)