Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

la bulle s'envole

ce blog est à présent ici : http://elouarnblade.blogspot.fr/


Le spectre du Sceptre

Publié par Allan sur 4 Août 2013, 00:10am

Catégories : #Hergé

On peut presque refaire Le sceptre d'Ottokar avec d'autres bandes dessinées...
Bon, avec le génial supplément du Monde de Savard : Objectif monde, c'est un peu fastoche. Tintin est en avance : on retrouve Halambique avant qu'il n'ai oublié sa sacoche sur le banc (page 1) :
   Savard, Objectif Monde p5Savard : Objectif monde

Tintin se rend ensuite "rue du vol à voile", trouvé dans un annuaire de Ferrandez et Rodolphe (toujours page 1). On se rend au Klow chez Juillard (page 4) avant de s'évanouir chez Tintin (page 7).
  
Ferrandez, Juillard et ExemFerrandez, Juillard et Exem 

En plus de cette case, Exem s'est amusé avec cette aventure dans les casseurs d'oreilles.

Lou assiste au cours de Syldave qui reprend le prospectus que lit Tintin dans l'avion (page 21).
   Neel, Boucq et ExemNeel, Boucq et Exem

Halambique fait mine d'être horrifié (page 23) chez Boucq (dans l'hommage qu'il rend à Hergé dans (à suivre))... Exem mixe le presque sauvetage du sceptre par Milou (page 47) et la fuite en Bordurie (page 52).
Mais là, je suis allé un peu trop vite. Halambique joue l'évanoui lors du vol du sceptre au chateau Kropow (page 41) :
  
Savard et De MoorSavard et De Moor

Après le vol de sceptre et les essais infructueux des Dupondt (qui s'abiment leurs chapeaux page 43), on apprend l'évasion des méchants (page 44) :
    Goossens vs HergéGoossens pour l'expo 100 pour cent.

Tintin, suppôt de la royauté et de l'ordre établi, court après le bâton, le rattrape, vol un avion, abbatu par des tirs de DCA (page 56). Il ramène le machin, et a droit aux honneurs du monarque (page 59).
  Séverin, Boucq et StanSéverin, Boucq et Stanislas

L'hydravion qui ramène Tintin à Marseille (page 61) est un des multiples aéronefs des aventures dessinées par Hergé... qui l'emmène au paradis dans un supplément de Stanislas.
   

Commenter cet article