Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

la bulle s'envole

ce blog est à présent ici : http://elouarnblade.blogspot.fr/


mes premières lectures

Ces BD sont sans doute d'une grande importance pour moi aujourdh'ui. Elles sont ce que je lis à présent.

Tout a commencé avec Tintin, bien sûr. Deux BD offertes à un Noël, ou anniversaire, début de la collection. Et Alix, que mon père collectionnait. Tout Jacques Martin et Edgar P. Jacobs, on avait droit de lire avec les mains propres. L'histoire de France en 8 volumes a été l'origine de mon intérêt pour l'Histoire. On y trouvait de grands noms de la BD (sans que j'en ai conscience) : Battaglia, Toppi, Manara, Buzzelli, Coelho, Ribera, De la fuente, mais aussi les français (quand même) Poïvet et Forton.


Mon frère avait les Peyo, magnifiques Johan et Pirlouit et Schtroumpfs de la belle époque. Et en 75, le #1 de la reparution en France de tintin. Dans cet hebdo, j'ai adoré Luc Orient. C'était mystérieux, angoissant, étrange... La porte de cristal est génial. Cette série a été ma série, outre Tintin, plus institutionnelle. Et il y avait les BD d'aventure de Greg, les chevaux de Franz, Olivier Rameau et Thorgal, que mon père achettait en dur !!! Et puis on lisait aussi La rubrique à brac dans sa bibliothèque... Mais aussi Juillard, Pratt et Bilal !! Et en cachette les Lauzier et Bourgeon, avec de sacrées pépées à moitié à poil...

J'achetais Fluide Glacial de temps à autre, et le 142 (en 88) montrait le gagnant du concours : Blutch !! J'ai découpé ses pages, le début de mon trésor.


On est en 89, et j'ai une douzaine de BD : Tintin, Luc Orient, un Alain Chevalier et un Ric Hochet. Et je découvre les aventures de Giuseppe Bergman, un peu délirantes et un peu dénudées. Et puis on m'offre Névé et Grisnoir dédicacés par leurs auteurs rennais. Je me passionne pour Andréas. A la Bédéthèque de l'INRA, on achète les nouveautés : Delcourt est né à l'édition ! Ca fuse de toutes part, c'est étonnant... Je renais à la BD. Bon, je me rend compte de mes erreurs plus tard : de beaux dessinateurs enrobent des histoires absconnes. Restent peut être aujourdhui Adios Palomita, certainement Le cycle des 2 horizons... Delcourt produit finalement un tas de trucs très moyen, et c'est pire de nos jours. Et puis, 2 ans de service civil, c'est long : j'ai épuisé les rayonnages de ce que je voulais lire... J'ouvre Rebecca, en N&B, beurk... Bon, je l'emprunte... Et c'est le choc ! Il faut faire un effort, et puis, on peut avoir de bonnes, d'excellentes surprises...
Beaucoup plus tard, genre en 95, je tombe sur mon premier Forest !!!
Et en 96, sur mon premier Trondheim !!
Ca y est ! Je suis prêt !! (tout mon coté Dupuis est encore à forger pourtant !).