Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

la bulle s'envole

ce blog est à présent ici : http://elouarnblade.blogspot.fr/


2- tintin a 35 ans

Les numéros "anniversaire" sont souvent le lieu d'évènements épatants. En 1981, on réalise que 46+35 = 81.


Vernal est alors le boss du journal, qui n'est donc plus au top de sa forme. Et comme d'habitude, dans ces cas on va chercher dans le patrimoine (Morvan et Munuera ont fait de même dans leur dernier Spirou, et même Hergé finalement, dans Vol 714).

Le journal commence avec un petit reportage à la rédaction.


qui est beaucoup dans le fait que j'ai toujours cru que les dessinateurs y travaillaient en permanence...

Et puis, quelques auteurs jouent le jeu de l'anniversaire dans leur série en cours de pré-publication :



Tibet et Renaud ajoutent à l'intérieur de leur récit une planche spéciale. Elle ne rompt pas le récit, mais bien sûr ne paraitra pas en album. En cliquant sur les images, vous verrez le 1er et dernier strip de chaque planche fantôme. On voit aisément que la planche finit comme elle a débuté. Forcément.

Denayer s'y essaye également :


La case de gauche est la dernière de la planche 39, la case de droite la première de la planche 40. Elle se suivent dans l'album, mais ici sont de chaque coté de la planche 39 bis. Qui dans ce cas est extrêmement étrange : les 2 personnages sont prêts à se cogner dessus, et font la fête, avant de se retrouver en chiens de faïence.
Turk et De Groot font de même avec un épisode à suivre de Robin Dubois.

Et puis on a droit à des histoires spéciales "anniversaire", comme la visite d'un vieux dessinateur à la rédaction, où il rencontre Vernal et Bedu (par Bedu). Et un gag de Modeste et Pompon par Walli, un clin d'oeil de Ernst et un de Cubitus par Dupa.

Seul Tetfol de Eric parait de manière classique.

Les auteurs du journal rendent hommage aux auteurs du début du journal (ceux ci et ceux là) :
















                                                                                    
Dupa redessine la 1ère page du premier Alix de Martin. Il réalise une mise en page identique, avec son style, en changeant les dialogues.

Ernst parodie de la même manière, la p40 de la fantastique Grande menace de Martin :






















Rosinski s'offre 3 planches (le mieux servi de la bande), et condense les pages 41 à 47 (en éludant les pages 44 et 45) :





Et puis Turk massacre le Corentin de Cuvelier, Dany s'amuse avec Le secret de l'espadon de Jacobs, Godard reprend Hassan et Kaddour de Laudy et Crisse rend lisible Le chevalier blanc des Funcken.

Franz "réalise" Bob et Bobette de Vandersteen, Denayer sort le Prince Riri de son placard et Ferry ballade son M. Lambique.

Vance joue aux légo avec Jo, Zette et Jocko, Cosey illumine Quick et Flupke.

Servais magnifise le Barelli de De Moor, Weyland dessine son M. Tric et Pierret fige un peu son Cori.

Le vieux Paape (transfuge de Spirou) reprend le Chick Bill du jeune Tibet, et Bedu fait de même avec Ric Hochet.

Andréas fait un Chlorophylle extraordinaire en hommage à Macherot, et Derib finalise Le triangle bleu de Weinberg. Bob gribouille Pom et Teddy de Craenhals et Eric participe au jeu en dessinant un gag de Modeste et Pompon de Franquin.